FAQPortailAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
FAQPortailAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Joyeux noël à tous, faites attention aux chocolats mhuahaha !

Partagez | .
 

 L'arrivée de Heto Azeka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

☣ textos envoyés : 176
☣ phikas : 641

Masculin
☣ âge : 19
☣ animal virus : Renard Blanc
☣ je loge en : M#03
MessageSujet: L'arrivée de Heto Azeka Sam 8 Fév - 20:07


« Heto Azeka »

"Pathétique." ― de Azeka.


carte d'identité
préférences

# avatar : Accelerator dans Toaru Majutsu no Index - Toaru Kagaku no Railgun
# p'tit nom : L'Albinos
# née le : 27/12/1997 # et a : 17 ans.
# sexe : Masculin
# orientation sexuelle : Bi'

# atteint par le virus : [x] oui [ ] non
# animal virus : Renard Polaire
# avis sur le virus : Anti-virus (Contaminé)

# régime : Interne
# club : Littéraire
# façon de travailler : Toujours ennuyé par le cours. Il rêve silencieusement en regardant dehors, et parfois, on peut même le voir dormir sur sa table. Rien ne semble l'intéresser, peu importe les professeurs. C'est loin d'être un élève sérieux et motivé, ce qui se constate par ses nombreux zéro. Mais on ne sait pourquoi, Heto est doué dans les matières littéraires. Par contre pour tout ce qui est lié aux sciences ou au sport, c'est un vrai cancre.

# loisirs : Dormir, lire, sortir quand il fait gris
# peurs : Haptophobie - Peur d'être touché.

# couleur : Gris
# chiffre : Sept
# animal : Chat

# nourriture : Il ne mange presque pas
# boisson : Bière
# objet : Portable
# lieu : Lit

# sport : Il déteste le sport
# linge : Aucune couleur, pas vraiment de style, assez simpliste
# style musical : Rock
# matière scolaire : ...

caractère

Heto est souvent isolé, par forcément discret, mais quand il y a trop de monde, monsieur l'asocial préfère s'éclipser. L'albinos a un caractère dur et souvent méchant pour les gens, à vrai dire, on le traite souvent de connard.

Il n'y a pas de place dans son esprit pour l'humour ou les paroles divertissantes et inutiles. Souvent seul, celui-ci critique les personnes amusantes ou joyeuses. Malgré beaucoup d'effort, Heto reste difficile, froid et souvent sans le vouloir. Tout comme ses paroles très directes et qui paraissent vexantes ou blessantes, mais encore faut-il que le jeune homme parle, car il reste souvent silencieux devant un inconnu.

Heto peut mal réagir au moindre mot ou geste et avoir envie de frapper celui qui en serait responsable, l'asocial est souvent agressif sans raison et perd vite son sang-froid. Etant habitué depuis son plus jeune âge à la violence, ce n'est pas choquant pour lui de se battre.
Heto n'a pas de phobie sociale, mais garde un certain malaise quand il y a trop de monde et surtout. Mais l'asociale souffre quand même d'une phobie du nom d'Haptophobie. Celui-ci n'apprécie pas les contacts physiques. Une main sur l'épaule, un baiser sur la joue, un tapotement sur la tête, les moindres gestes amicaux l'intriguent et le gênent.

Quand les gestes sont plus appuyés, comme lui saisir le bras en le tenant fermement, Heto peut alors devenir fou de rage et partir dans une véritable crise où il aura envie de massacrer la personne qui lui a fait ça.

L'albinos repoussera la personne qui ose le toucher, sauf si celle-ci est un proche (famille, amis, amour) même si c'est plutôt rare.
Pourtant, cet asocial cache une grande affection et beaucoup d'attentions protectrices, mais qu'il ne peut pas dévoiler cette gentillesse puisqu'il n'arrive pas à être ouvert aux autres et n'en n'a jamais eu l'occasion. Quand on gratte un peu sous cette apparence colérique, on trouve un petit cœur d'or qui peut se montrer généreux.

Hors il ne le dira jamais, Heto ne montre jamais ses sentiments pas des mots. Donc oubliez d'avance les "Je t'aime" ou les surnoms tout adorables, où alors ce sera des plus rares dont il faudra se contenter. Mais à la place de la parole, l'asocial sera désormais tactile, en tant que l'un ou l'une de ses protégés, ceux-ci pourront être régulièrement prit dans ses bras ou embrasser. Parfois même sans raison. C'est juste sa manière de montrer qu'il vous aime, sans le dire.

En résumé, pour comprendre le fonctionnement d'Heto, il faut plus se baser sur les réactions animales qu'humaines : Tel une bête sauvage, celui-ci cache tout ses sentiments en grognant, voulant intimider son adversaire pour être en paix. C'est une race solitaire, le seul de sa meute qui craint d'accepter d'autres membres, aillant peur qu'on trahisse sa confiance ou qu'on l'abandonne.

Heto mord et griffe pour se défendre car il ne peut rien faire d'autre, c'est son unique solution. Mais quand on apprivoise cette petite créature, elle peut dévoiler de l'affection, venir chercher des caresses et dévoiler de la tendresse. C'est alors que l'asocial ne montrera aucun risque, mais attention, un faux pas et le danger sera de nouveau présent.


physique

Heto souffre beaucoup de son apparence qui est assez intrigante et étrange pour les autres. Pourquoi ? Il suffit de le regarder.

Heto est albinos.

L'asocial possède des cheveux blancs aux reflets argentés, lui arrivant jusqu'à la nuque ;  une peau pâle aussi douce que fine, et des yeux rouges aux pupilles fines qui lui donnent un regard aussi brillant qu'un rubis.  

Pour certains, c'est assez original et on aurait presque envie d'être aussi comme lui ! Mais n'oublions pas que l'albinisme est une maladie grave. Pour expliquer, Heto craint le soleil. Mais non ce n'est pas un vampire, c'est tout simplement que les rayons UV peuvent lui provoquer des coups de soleil, logique ?

Oui, sauf quand cela lui amène également des cancers de la peau. L'asocial peut être victime de pathologie grave juste en restant trop longtemps exposer à cette lumière. D'ailleurs, son épiderme ne marque aucun défaut en particulier les grains de beauté...rien.
C'est pour cette raison que vous ne verrez jamais le garçon sur une plage en plein été.

Le plus difficile est sans doute le regard des autres face à la coloration de ses pigments qui se veut inexistante. Tout le monde le dévisage en se demandant "Pourquoi porter des lentilles rouges ?" "Originale comme teinture de cheveux" "C'est naturel vous pensez ? Parce que là c'est flippant !" C'est très désagréable pour l'albinos d'entendre toutes ces critiques à répétition et ceux, partout où il va.

Mais revenons à sa description.

De taille moyenne (1 m 75)Il est très mince sans pour autant entrer dans la maigreur. Un homme ? une femme ? A vrai dire le corps d'Heto est considéré comme androgyne. C'est un garçon sans un soupçon de muscles. Ce n'est pas sur cet asocial que l'on verra un torse bien dessiné qui dévoile une morphologie masculine. Paaas du tout, il est la personnification même du mot "frêle". Que ce soit pour ses doigts fins ou ses longues jambes, quand Heto est dos à quelqu'un -car son visage reste celui d'un monsieur-, le doute est permis.

L'albinos affiche sans cesse une expression colérique, ennuyée, blasée. Ses sourcils légèrement froncés, son regard glacial aux pupilles contractées, ce qui lui donne une image assez froide. Cette attitude n'attire pas les autres personnes qui préfèrent souvent s'éloigner du jeune homme qui n'exprime que du mépris à leur égard.

Sous sa forme animale, Heto est un renard qu'on pourrait croire Polaire ou Arctique, mais quelle que soit la saison, il ne change jamais de couleur. L'albinos possède un pelage blanc comme neige, épais, et doux ainsi qu'une taille beaucoup plus grande que la moyenne, environ celle d'un loup, après tout c'est également un canin....

histoire

Dans un hôpital de Tokyo, Madame Azeka venait de faire naître son fils unique le 07 décembre 1997. Mais alors qu'on lui donna son enfant pour qu'elle le tiennent enfin dans ses bras, la nouvelle mère prit un regard de crainte. Tout son corps se crispa d’effroi, l'inquiétude s'empara de son instinct maternel et lui provoqua un cri de terreur face au regard teinte sang de son bébé.

-C'est un monstre...

Les parents Azeka étaient très sérieux dans leur profession, leur rapportant un salaire plus que convenable. La famille vivait dans un appartement au Japon qu'on pouvait qualifié d'aisé. Le compte en banque était plein de richesse grâce au père qui travaillait sans relâche, c'était le patron d'une grande entreprise qu'il se devait de diriger avec poigne pour gagner le respect de ses concurrents.

Le petit garçon avait grandit sans jamais recevoir de câlins affectueux ou de tendres baisers de la part de ses parents. A chaque fois que l'enfant tendait ses bras vers Mme Azeka pour qu'elle lui montre de l’intérêt, celle-ci l'ignorait ou lui jeter un regard hautain avant de passer son chemin. Le gamin avait essayé de nombreuses fois de tenir la main de sa maman, mais la femme l'évitait toujours ou refuser de la saisir.

Mais Heto finissait par évoluer en pensant que cela était tout à fait normal. Le gosse assistait au silence pesant de chaque moment qu'il passait avec ses parents à l'humeur exécrables. Une ambiance froide que l'albinos finissait par croire logique, s'habituant aux attitudes glaciales de ses tuteurs qui semblaient ne pas reconnaître leurs enfants depuis sa naissance.

Un grand manque affectif le dévorait de l'intérieur, mais il terminait par prendre le même comportement que sa famille ; Heto ne montrait plus que du mépris à l'égard des autres.

À l'école, le petit garçon désormais âgé de 8 ans, rejetait tout le monde en ne comprenant pas leurs gestes. Il restait seul, mais ça ne le déranger pas vraiment. Une insulte, une bousculade, une dispute déclenchaient en Heto une envie irrésistible, comme une pulsion, de frapper. Si jeune et pourtant, il recommençait chaque jour à massacrer les autres élèves pour tâcher le sol de l'établissement de sang innocent.

Les punitions ne servaient à rien, père et mère décidèrent alors de lui donner une bonne leçon en le frappant, ça avait commencé par une gifle, mais bien sur, le paternel sans cesse sous tension à cause d'un travail acharné augmenté la violence pour que les coups deviennent si brutaux, si douloureux, que Heto finissait par recevoir des hématomes et parfois même, des fractures. La maternelle ne le défendait pas et rester attentive, elle n'éprouvait plus aucun sentiment, se tenant immobile devant le massacre.

L'une des scènes qui avaient le plus marqué l'albinos, c'était quand Heto avait dit :

-J'ai pas faim...

Le petit garçon ne trouvait plus l'appétit mais le père le corrigea avec une gifle. Heto se mit à pleurer, ce qui lui en apporta une autre, et ce jusqu'à ce qu'il pleure toutes les larmes de son corps en hurlant à son paternel d'arrêter de le frapper. Et malgré le fait que ses cris le déchirer de l’intérieur pour résonner dans les couloirs vides de l'appartement, que ses larmes tombaient sur le sol comme les gouttes de sang de l'enfant, que la douleur était si intense qu'il finit par s'écrouler par terre sans bouger.

Sa mère restait à table face à l'horreur du spectacle, sans exprimer la moindre compassion. Et quand les plaintes d'Heto eu cessées, la femme recommença à manger sans un mot.

Bien sur, le garçon tentait de se protéger avec des protestations, mais à force d'être battu, Heto finissait par juste par encaisser en se disant qu'il le méritait et l'albinos perdu cette limite entre les mots et les coups. La violence faisait partie de sa vie et il ne s'en plaignait jamais.

Chez lui, Heto restait souvent isolé dans un coin de sa chambre si calme, se recroquevillant pour cacher ses pleurs et ses tremblements, se sentant faible d'encore trembler de peur à huit ans qui ne supporter plus qu'on le touche. Parfois, son père ouvrait brusquement la porte et s'approcher du gamin avec un air menaçant, lui agrippant ses cheveux de neige pour le tirer hors de son refuge. Et cet enfers continua, longtemps.

L'albinos se força dès le lendemain à finir son assiette. Peu importe les quantités et le goût, Heto s'obligeait à ingurgiter les plats même ceux qu'il détestait. Depuis ces événements, l'asocial haïssait la nourriture et n'avait plus envie de se remplir l'estomac avec ces souvenirs marquants. Souvent, n'arrivant pas à digérer tout les aliments et finissait par vomir. Sauf que peu à peu, son corps devint maigre. On voyait ses côtes.

L'adolescent ne s'arrêtait pas pour autant à son arrivée au collège, l'abandon le rongeait toujours plus et sa réputation était très mauvaise ce qui lui attiré de nombreux soucis. Les combats étaient devenus fréquents, Heto avait reçu le titre de "Monstre" à cause de son albinisme qui lui apporter de nombreuses critiques.

Tout les jours, les élèves l'insultaient face à sa maladie grave, c'était anormal. A force, l'albinos développa un complexe face à cette erreur qui le priver de ses pigments de l'épiderme, de l'iris, et des racines capillaires. Et pour se venger de cette injustice, l'asocial utilisait la violence.

Le directeur décida d'intervenir, les professeurs voulaient aussi l'aider, et une psychologue lui était mis à disposition. Mais Heto demeurait silencieux, perdant même l'envie de parler si ce n'était pour dire des insultes ou des paroles qui blessées ces personnes qui tentaient juste de lui apporter un peu de réconfort. Le jeune homme restait sur la chaise du bureau du principal sans dévoiler le moindre remords, ne regrattant jamais d'avoir blessé des élèves, tel un criminel alors que Heto ne comprenait pas ce que ce qu'il y avait de mal, pour lui, c'était juste de la défense.

Ieyasu, le nom de la seule et unique personne que l'asocial ait accepté. C'était juste un autre élève de son âge, il gardait un sourire adorable en étant toujours d'une compagnie sympathique que l'asocial n'arrivait pas à supporter. Plusieurs fois, Heto l'a rejeté avec agressivité, mais la victime têtue revenait toujours auprès de lui avec une expression douce et des gestes amicaux.

L'albinos fini par lui adresser quelques mots et Ieyasu avait finalement réussi à gagner la confiance du jeune homme, au bout de quelques semaines, avec sa simple bonne humeur qu'envié Heto. On peut dire qu'ils étaient très proches même si l'asocial avait du mal à exprimer son affection envers son seul ami.

Ieyasu était fier et récompenser chacun des efforts d'Heto pour s'ouvrir aux autres. Même si sa principale victoire était...Des câlins. En effet, en remarquant le sous poids conséquent de son meilleur ami et ses multiples blessures, il avait un peu peine. La pitié l'obligeait à donner de nombreux présents à l'albinos, mais le favori de celui-ci rester d'être prit dans ses bras.

Mais à part ça,  Heto avait surtout rencontré de mauvaises personnes, surtout quand il arriva au lycée avec des élèves qui pouvaient se montrer plus forts et dangereux que les précédents même si le garçon continuait de semer la discorde et provoquer des bagarres.

Heto se balader dans les ruelles pour oublier ses problèmes, se perdant dans l'obscurité de la ville. Il ne fuguait pas, de toute façon, cela ne susciter aucune réaction de la part de ses parents, même pas un soupçon d'inquiétude et ne voulait pas hurler son mécontentement de crainte que son père rempli de fureur perde son sang-froid et finissent par le tuer en le ruant de coup. Mais pour une fois, Ieyasu se promenait avec lui, ayant insister malgré le fait qu'il était tard.

Mais un groupe se plaça en face des deux amis, c'était plusieurs ennemis de Heto qui comptaient se venger. Au début, l'albinos voulait se battre, fonçant tête baissée sans réfléchir, mais il y avait un problème : Ieyasu. Ne voulant pas qu'il soit blessé, Heto remarqua ensuite le nombre d'adversaires, impossible de se défendre sans risque d'être massacré par des coups venant de tous les côtés, surtout qu'ils semblaient très en colère et comptaient en finir en se défoulant avec rage. Mais ce règlement de comptes n'a pas eu lieu.

Le jeune homme attrapa alors le poignet de son ami et commença à fuir malgré qu'il se sente lâche avec cet acte. Courant le plus vite possible en essayant de semer la meute d'agresseurs qui les poursuivaient, mais il n'abandonnait pas l'idée de les semer au milieu de ce chemin dans la pénombre. Heto n'avait pas remarqué alors qu'il se dirigeait droit vers une route. Une voiture arriva, le chauffeur n'avait pas vu à temps les deux individus à cause de la nuit noire qui obscurcissait l'endroit, l'accident tragique était inévitable.

Heto perdu connaissance après avoir reçu un impact important face au pare-choc. L'albinos a survécu malgré les blessures graves, mais son ami, n'a pas eu cette chance et mourra sur le coup. Les ambulanciers avaient sauvé le seul survivant qu'ils soignèrent en urgence. Mais Ieyasu resta sur place.

C'est à l'hôpital qu'Heto apprit enfin cette mort tragique, personne lui tenait compagnie durant cette dure épreuve, même pas son père et sa mère, aucune visite. Certes, il avait pleuré toutes les larmes de son corps à ce vide qui se creusait dans son cœur, l'asocial rempli de désespoir n'arrivait même pas à trouver le courage de se suicider, pourtant il en avait terriblement envie.

Sauter par la fenêtre de l'immeuble ? S'enfoncer une lame dans le ventre ? Le dépressif ne supportait plus la réalité, sa vie n'avait plus aucun sens et semblait être une sorte de cauchemar sans fin, il enchaînait les idées suicidaires sans pour autant passer à l'action, ce sentant encore plus lâche de ne même pas réussir à se tuer. La pire des souffrances s'acharnait sur lui.

Heto voulait mourir.

Celui-ci n'a jamais fait son deuil, se sentant coupable de cet événement. Ses parents firent du mieux qu'ils pouvaient pour ne plus le revoir, se débarrasser enfin de lui, le fils unique était inscrit au pensionnat Hikage comme Interne et celui-ci ne semblait pas contre cette décision, après tout, plus rien ne pouvait détruire plus qu'il ne l'est.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

« Derrière l'écran »

bouyatchaka o/


Je m'appelle Jade, je suis né/e le 29/07/1999 et j'ai donc 15 ans.

J'ai trouvé le forum grâce à ma Senpai - Nessa Faelivrin et je le trouve bien.
Les cookies, c'est trop bon.






Dernière édition par Heto Azeka le Dim 15 Fév - 22:13, édité 100 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☣ textos envoyés : 1308
☣ phikas : 7038

Féminin
☣ âge : 20
☣ animal virus : Black wolf guy~
☣ je loge en : F#1
MessageSujet: Re: L'arrivée de Heto Azeka Sam 8 Fév - 20:36

*.* J'aime trop ton perso, surtout son caractère. Aown, Welcome ici. Impatiente que tu commences les rps  YOUH




I'm cannibal, bitch:
 

Les gens... j'vous aime =3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☣ textos envoyés : 545
☣ phikas : 421

Masculin
☣ âge : 19
☣ animal virus : Dingo
MessageSujet: Re: L'arrivée de Heto Azeka Sam 8 Fév - 23:36

Bah dit donc xD. Bientôt tout mon collège va débarquer :ouioui:

Bienvenue, je valide ta fiche :3 Un admin te mettra ta couleur. En espérant que tu te plaises parmi nous !

Edit : et en espérant rp' avec ce personnage si mystérieux :3


Merci Jeni♥:
 

Blblblbl♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☣ textos envoyés : 316
☣ phikas : 1144

Féminin
☣ âge : 17
☣ je loge en : F#04
MessageSujet: Re: L'arrivée de Heto Azeka Sam 8 Fév - 23:57

Bawi, j’amène des membres dès que j'arrive moi o/

Bon bah j'ai pas grand chose à dire vu que je t'ai aidé à faire ta fiche, donc : Licorne. :3

(Edit : De plus, Margot, l'histoire te rappelle rien du tout ?
Un gamin... Avec une mère qui l'élève seule... Qui va à l’hôpital...
...
Et oui ! Les roses blanches spotted ! D8)





*gaaasp* C'est pour MOI ? 8D :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☣ textos envoyés : 2254
☣ phikas : 1632

Féminin
☣ âge : 18
☣ animal virus : renard argenté.
☣ je loge en : F#03.
MessageSujet: Re: L'arrivée de Heto Azeka Lun 10 Fév - 15:29

Bienvenuuuue !! c:
J'adore ton personnaaaage ♡ par contre je suis pas chez moi et donc pas sur l'ordi, du coup ça va être complicatioñ de la vida pour te valider, disoley >u<"


poulpesquement gâtée :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.root-top.com/topsite/forumrpg/in.php?ID=7449
avatar

☣ textos envoyés : 176
☣ phikas : 641

Masculin
☣ âge : 19
☣ animal virus : Renard Blanc
☣ je loge en : M#03
MessageSujet: Re L'arrivée d'Heto Azeka Lun 10 Fév - 18:42

Aucun problème ^.^
Je suis déjà contente que ma fiche ne soit pas mauvaise :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☣ textos envoyés : 913
☣ phikas : 3717

Féminin
☣ âge : 21
☣ animal virus : Panda roux
☣ je loge en : F#01
MessageSujet: Re: L'arrivée de Heto Azeka Jeu 13 Fév - 22:24

je vais valider tout ça


Merci Sato' ♥
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'arrivée de Heto Azeka

Revenir en haut Aller en bas
 

L'arrivée de Heto Azeka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'arrivée de Heto Azeka
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Hikage :: Bureau des Inscriptions :: Fichiers d'inscription-