FAQPortailAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
FAQPortailAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Joyeux noël à tous, faites attention aux chocolats mhuahaha !

Partagez | .
 

 Une heure de trou, ou une heure de cours à sécher....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

☣ textos envoyés : 1309
☣ phikas : 7040

Féminin
☣ âge : 20
☣ animal virus : Black wolf guy~
☣ je loge en : F#1
MessageSujet: Une heure de trou, ou une heure de cours à sécher.... Lun 3 Mar - 17:56





Une heure de trou, ou une heure de cours à sécher....

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Libre :3



Vrrr... Vrrr... Ce bruit désagréable? C'est mon portable qui vibre sous mon oreiller. En arrivant ici, je l'ai mis à l'heure où commençaient les cours, histoire d'être sûre d'y aller. Et pourtant il ne sert strictement à rien vu que je l'attrape d'une main lasse et que je l'éteins sans même faire attention à l'heure.

J'ouvre un oeil paresseux et regarde autour de moi. La chambre est vide, les volets toujours fermés. Les filles qui dorment ici doivent déjà être en cours. Mais moi, avec mes trois heures de sommeil derrière moi, et mon caractère.... comment dire... de chien? Moui voilà, moi et mon caractère de merde, on a décidé de ne pas se lever, soit laisser l'heure de maths à laquelle je suis censée me traîner en plan. C'est pas bien les maths de toute manière. 


Je reste allongé sur mon matelas encore quelques minutes, peut-être une dizaine, peut-être plus. La notion de temps n'a pas vraiment d'importance pour moi quand je suis dans mon lit. Et puis cette flemme de bouger... J'ai encore rêvé de chez moi. Qu'est-ce que ça me manque.


Au bout d'un moment, je décide de faire un effort, et me redresse, posant mes pieds nus sur le sol froid. Mes muscles ne sont pas très obéissants dès le matin et quand je me lève, je dois attendre quelques secondes que tout arrête de tourner autour de moi. 
Je me suis encore levée trop vite.
Quand ma vision s'est stabilisée, j'avance en direction de l'armoire et l'ouvre. Je n'ai toujours pas défait ma valise, et n'en ai pas l'intention. Je partirai vite d'ici de toute façon. Non?

Ma main toujours lourde de fatigue se fraya un chemin parmi les habits qui reposaient dans la mallette. Je ne sais pas ce que je prends. Je m'en fiche. Quand je me redresse, mes cheveux noirs flottent dans mon dos avant d'aller s'y reposer. L'avantage, c'est que je n'ai pas spécialement besoin de passer trois heures à les coiffer. Ils restent toujours en place. 


D'un geste purement mécanique, j'enfilais un tee-shirt à manches longues blanc, au décolleté plutôt avantageux dont je ne tins même pas compte, et un pantalon noir taille basse, dont la ceinture était ornée de petites chaines argentées. Je m'attache les cheveux en catogan, par pur flemme de les coiffer et attrape un courte veste en jean noir avant de sauter dans mes nikes. 
Je me dirigeais alors vers la porte, mes deux anneaux en haut de mon oreille droite tintant discrètement au rythme de mes pas.

Une fois sortie de la chambre, une question existentielle se posa à moi. Certes, j'étais maintenant prête à aller en cours. Même si celui-ci avait commencé depuis au moins une bonne demi-heure. Dans ce cas, autant ne pas y allez. Tandis que je déambulais dans les couloirs vide de toutes présence humaine, une forte envie me prit. Je m'arrêtais au beau milieu du hall et regardais autour de moi. J'ai envie de fumer. Et il pleuvait.
Mes yeux cherchèrent un instant la zone fumeur, qui devrait être vide à ce moment là. Tout le monde en cours, le personnel occupé, ça voulait dire vide et silence dans l'endroit. 

Je vérifie rapidement que la salle est vide et m'assoit sur une chaise en métal. Mes jambes croisées l'une sur l'autre, ma main chercha frénétiquement mon paquet de clope dans la poche de ma veste. 

-Tsss...

Ce sifflement mécontent m'avait échappé après avoir jeté un coup d’œil à la boite en carton. Elle était presque vide, ce qui indiquait que j'allais devoir retourner en acheter. Une vrai corvée. 
Le tube de drogue se coinça entre mes lèvres et j'allumais le briquet, regardant la flamme vaciller devant moi un instant puis enflammer le bout de la cigarette. Je tirai alors longuement et savourait le goût amer et qui me faisait pourtant tellement de bien. 

Ma tête se renversa en arrière et je remis la cigarette entre mes lèvres, mon regard tourné vers la bâche qui me protégeait de la pluie. En même temps, qui aurai envie de fumer sous la flotte? Celui qui avait eu cette idée n'était pas stupide, ou en tout cas, pas cette fois ci.







(c) Amaliiah sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

I'm cannibal, bitch:
 

Les gens... j'vous aime =3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une heure de trou, ou une heure de cours à sécher....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand c'est pas l'heure, c'est pas l'heure
» Le Trou Perdu [Arc 1 en cours: l'école à la maison]
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?
» Dernier heure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Hikage :: Pensionnat - bloc scolaire :: Hall d'entrée :: Zone fumeurs-