FAQPortailAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
FAQPortailAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Joyeux noël à tous, faites attention aux chocolats mhuahaha !

Partagez | .
 

 Esteban Ibañez. « Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Esteban Ibañez. « Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves. » Dim 14 Avr - 14:17


ESTEBAN IBAÑEZ.




carte d'identité

personnage d'anime » Kisaragi Shintaro.
surnom/s » Surnommez-le comme bon vous semble.
date de naissance » 05 juillet 1995.
âge » 17 ans.
sexe » Homme.
orientation sexuelle » Hétérosexuel voire un peu bisexuel sur les bords.

atteint par le virus ? si oui, quel est son "animal virus" ? » Son "animal-virus" est un loup, noir plus précisément.
division » Élève de quatrième année.
interne ou externe » Interne.
façon de travailler » Élève intelligent et avec des grandes capacités mais qui a décidé de ne rien faire en cours.

loisirs » Le sport, rêver, draguer, sortir avec ses amis et faire le pitre en cours.
phobies » Les araignées, les requins, les serpents et l'altitude.






caractère

Esteban. C’est un jeune homme qui a parfaitement conscience de sa beauté et qui utilise son charme sur les demoiselles – mais aussi sur les damoiseaux, rien que pour le plaisir de les voir tomber dans les mailles de son filet. Il aime le contact avec les autres et pour rien au monde, il ne se passerait de sa vie si excitante, selon lui. Il a une parfaite technique pour attirer les gens, même les plus timides, à lui. Quand il vous observe de son regard hypnotisant et magnétique dont vous avez du mal à vous défaire, accompagné d’un sourire dévastateur, je puis vous assurer qu’on a du mal à y résister. Votre cœur a vite fait de chavirer ou de s’emballer. Il a parfois du mal à contrôler ses ardeurs et le jeu peut devenir très plaisant. Il en devient même parfois orgueilleux et manipulateur, en compagnie de certains mais cela ne va pas plus loin, il restera toujours ce jeune homme séduisant et attachant que l’on connait. Ses relations amoureuses – et je parle de ses véritables relations, pas des amourettes passagères – sont passionnées bien que, comme je vous l’ai dit, il se plaît à flâner dans les jupons des femmes. Cependant, quand il tombe sur celle qui fait battre son cœur à tout rompre, il s’investit et met toute sa volonté et toute son ardeur pour que la flamme ne s’éteigne jamais. Mais Esteban, en plus de tout, sait se servir à bon escient de son cerveau. Et oui, ce n’est pas qu’un séducteur dans l’âme qui ne pense qu’à se prêter à certains jeux frivoles avec certaines filles. Malgré les traits de caractère énumérés plus haut, il aime se faire respecter mais en viendrait difficilement au combat car il n’apprécie pas vraiment cela et considère que ce sont des joutes enfantines. Selon lui, on peut se faire obéir et respecter sans en venir à la violence.
Esteban est aussi un garçon qui est bien sa peau et qui aime vivre. Il sourit tout le temps, ou du moins, presque tout le temps. Quand il n’est pas en train de séduire des jeunes filles, voire plus encore, il aime plaisanter, rire et passer du temps avec ses amis. Il est aussi relativement doué pour nouer des relations avec ses congénères, hommes ou femmes. Contrairement à ce que vous auriez pu croire, ce n’est pas un pervers prétentieux, loin de là. Il sait se faire plaisir dans tous les sens du terme, mais il sait aussi s’arrêter quand il le faut et passer à autre chose, rencontrer d’autres personnes, créer des liens et surtout, s’amuser et profiter de la vie.
Esteban sait aussi se montrer doux, compatissant, serviable mais il ne faut pas croire non plus que c’est un garçon naïf qui se laisse marcher sur les pieds. Oh non, détrompez-vous. Car même s’il est réputé pour ne faire de mal à personne, il n’hésiterait pas à se défendre si vous l’attaquiez que ce soit verbalement ou physiquement. Rêveur, la solitude ne le dérange nullement même s’il apprécie tout autant la compagnie des autres. Pas timide pour un sou, ce brun à l’allure ténébreuse que son sourire démenti vite, n’aime pas rester dans son coin et préfère aller de l’avant, vers les autres. Il attend rarement que ce soit les autres qui viennent à lui, ne craignant même pas d’imposer sa présence. Bavard, il parle énormément et souvent pour rien dire mais au moins, vous aurez toujours un sujet de conversation avec lui. Au final, Esteban se révèle aussi être un garçon extraordinaire qu’on n’oubliera pas de si tôt, car il vous réservera bien vite une place dans son grand cœur, ce qui ne manque pas. Hormis cela, Esteban est un garçon aux principes de loyauté et justice affirmé, trait de caractère hérité de son défunt père. Le brun ténébreux est aussi buté que courageux et n’hésiterait pas à mettre sa vie en péril pour sauver ceux qu’il porte dans son cœur tant il est protecteur. Jeune homme de principe et infaillible, il essaiera de protéger ceux qui comptent pour lui et ceux qu’il aime jusqu’à son dernier souffle. Il sait que sa sympathie est très bien ressentie au sein du pensionnat et joue sur ce point pour devenir plus populaire qu’il ne l’est.
physique

Esteban est un jeune homme qui se remarque par sa beauté et son élégance. A l’instar de l’intégralité de sa famille qui porte une chevelure d’un blond éclatant, il a hérité de cheveux bruns, signe distinctif de la lignée de son père. Très soigné, il prête une attention particulière à son aspect et ne porte que ses plus beaux habits qui lui vont à merveille, quitte à devoir dépenser une fortune. Mais entre nous, l’argent n’est pas vraiment ce qui lui manque, n’est-ce pas ?


histoire


I - La naissance est le miroir de la mort.

Il pleuvait à n'en plus finir. Des trombes et des trombes d'eau incessantes. Les passants, dans la rue, hâtaient le pas, abrités pour certains sous un parapluie. Un homme en noir habillé d'une façon extravagante clopinait jusqu'à l'hôpital qui se trouvait non loin de la gare qu'il venait tout juste de quitter. Arrivé devant la grande porte qui marquait l’entrée du grand bâtiment, il sembla hésiter quelques instants puis se décida finalement à pénétrer à l’intérieur. Un souffle d’air chaud l’accueillit à son arrivée. Il s’arrêta une nouvelle fois sur le seuil, balaya la salle du regard et s’avança en s’appuyant sur sa béquille vers le comptoir derrière lequel se trouvait une jeune femme souriante. « Bonjour. Je souhaiterai rendre visite à la jeune femme qui occupe la chambre n°12. »
« Je vous prie de patienter quelques instants.»
Son interlocutrice fronça légèrement les sourcils, tout en cherchant dans les nombreux dossiers qui trônaient sur son bureau. Au bout d’un certain moment, elle en ressortit, victorieuse, un simple papier.
« Chambre 12, dites-vous ? Êtes-vous de sa famille, monsieur ?»
Ce dernier acquiesça.
« Très bien. Suivez-moi, je vais vous y conduire. »
Elle se leva ensuite, contourna son bureau et ouvrit la marche jusqu’à la chambre de Mme Sofia Ibañez. Elle donna quelques coups sur la porte pour prévenir la femme de leur arrivée, l'ouvrit légèrement et s’adressa à l’étrange monsieur.
« Par ici. Ne la fatiguez pas trop, s’il vous plait. »
Puis elle referma la porte et retourna à ses affaires. L’extravagant bonhomme enleva son chapeau qu’il tritura machinalement et regarda longuement la femme qui était assise bien au fond du lit aux draps blancs, avec dans ses bras un nouveau-né.
« Bonjour Sofia... » souffla t-il d'une voix quelque peu éteinte, faible. « Ça fait longtemps que nous ne nous sommes pas vu... ». Il ne parvenait pas à détacher son regard du bambin que la femme tenait entre ses bras.
« Juan… Qu'est-ce que tu fais là, pourquoi es-tu là ? » lui demanda t-elle sur un ton plein de reproche. Elle ne se souvenait que trop bien comment son mari, enfin son ancien mari, l'avait abandonné lorsqu’il avait su qu’il allait être père. Et jamais depuis, elle n’avait eu l’occasion de lui reparler. « Je suis venu te voir… et aussi m’excuser. » lui répondit Juan, toujours aussi gêné qu'à son arrivée. En vérité, il était venu pour lui parler de quelque chose de bien précis. Il fallait qu'il lui dise, qu'il prenne son courage à deux mains et qu'il se lance. « Écoute, j'ai quelque chose à te dire. Ne le prends pas mal. » Il inspira une grande bouffée d'air frais et reprit, plus mal à l'aise que jamais. « J’aimerai prendre l’enfant. Je t’en prie. ». Il n'en fallut pas plus pour mettre Sofia hors d'elle-même. C'en était trop, vraiment trop. Son ancien mari était complètement cinglé, il n'y avait pas d'autres mots pour le qualifier. Elle l'expédia vite fait bien fait de sa chambre et lui ordonna de ne plus jamais revenir. Ce dernier s'exécuta, et ce fut la dernière fois qu'ils se virent.

II- L’enfance.

Pourquoi son père avait tenté de le récupérer alors qu’il n’était encore qu’un bambin ? Esteban ne l’apprit et ne le sut jamais, car sa mère ne lui parla jamais de son histoire. Sa mère ne lui en parla jamais car elle mourut alors qu’il n’était âgé que de deux ans. Deux ans seulement, et même pas capable de garder un souvenir de sa chère génitrice, celle qui l’avait mis au monde. Toujours est-il que quand son père appris la mort de son ancienne femme, il tenta de reprendre la garde de son fils mais n’y parvint jamais, pour une raison tout aussi inconnue. Esteban obtint toutefois de son père une somme d’argent phénoménale pour mener sa propre vie quand il serait majeur mais aussi pour ses études – sûrement devait-il être très riche. Ainsi, il grandit dans une famille d’accueil modeste, dans son pays natal, l’Espagne, sans chercher à en savoir plus sur sa famille, sur ses parents. Et il ne sut jamais rien de plus.

III – La scolarité et le pensionnat.

Durant toute sa scolarité, Esteban s’était révélé être un garçon brillant et d’une intelligence hors norme mais qui n’avait jamais recherché à avoir les résultats scolaires qu’il méritait. Il préférait ainsi amuser la galerie et faire le pitre en classe plutôt que travailler, alors que ses capacités le lui permettait grandement. A 17 ans, il décida ainsi de prendre sa vie en main et de tout recommencer à zéro, loin de son pays natal et de sa famille d’adoption qui lui avait déjà beaucoup apporté. Il rechercha pendant quelques mois un établissement où il se sentirait à son aise et où il pourrait repartir sur de bonnes bases pour se construire un avenir, et ce fut sur le pensionnat Hikage qu’il porta son choix. Il prit l’avion et partit loin de chez lui, bien décidé à ne plus jamais y retourner, laissant derrière lui un passé qu’il s’efforçait d’oublier.

préférences

Aime : Le sport, faire le pitre en cours, s’amuser, traîner avec ses amis, draguer les filles, ses habits et la musique.
N’aime pas : Les araignées, les serpents, l'altitude, les rumeurs infondées, les traîtres, les gens immatures et la violence.
Sports pratiqués : Le judo et la natation, ainsi que la musculation sans omettre ceux pratiqués en cours.
Couleurs préférées : le noir et le blanc.
Chiffres favoris : 5 et 7.
Animaux favoris : Le loup et l’aigle, qui représentent l’idéal du courage et de la loyauté.
Nourriture préférée : Les cookies, les nems, le riz, les sushis, les frites et surtout, la nourriture espagnole.
Style vestimentaire : Jean, sweats et baskets de marque mais tout en simplicité.
Style musical : Rock et metal, principalement.





Et toi derrière l'écran, t'es qui ? :3

je suis ...


surnom/s | prénom » Manon, ou bien Nelou ou encore Esté, sur ce forum.
date de naissance | âge » 05.07.1997 | 15 ans.

comment es-tu arrivé sur le forum ? » Je remercie Hoshi d'amùùr pour ça. :3
comment le trouves-tu ? » Sublime !
tu aimes les cookies ? » Ahaha, la question ne se pose pas.
un p'tit mot pour la fin ? » Vive moi. (a)




Dernière édition par Esteban Ibañez le Lun 15 Avr - 17:34, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

☣ textos envoyés : 2255
☣ phikas : 1634

Féminin
☣ âge : 19
☣ animal virus : renard argenté.
☣ je loge en : F#03.
MessageSujet: Re: Esteban Ibañez. « Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves. » Dim 14 Avr - 14:44

Bienvenue ma Percy de namùr ! :3 ♥
On te laisse finir ta fiche tranquillement :D


poulpesquement gâtée :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.root-top.com/topsite/forumrpg/in.php?ID=7449
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Esteban Ibañez. « Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves. » Dim 14 Avr - 15:12

Persée ??

Euh.. Est' ! Nan, c'est nul...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

☣ textos envoyés : 2255
☣ phikas : 1634

Féminin
☣ âge : 19
☣ animal virus : renard argenté.
☣ je loge en : F#03.
MessageSujet: Re: Esteban Ibañez. « Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves. » Dim 14 Avr - 15:18

Mon cousin, je l'appelle Esté ;)


poulpesquement gâtée :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.root-top.com/topsite/forumrpg/in.php?ID=7449
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Esteban Ibañez. « Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves. » Lun 15 Avr - 15:16

Nelouuuuuuuuu bienvenue ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Esteban Ibañez. « Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves. » Lun 15 Avr - 17:11

    Merci les keupins. :D ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

☣ textos envoyés : 2255
☣ phikas : 1634

Féminin
☣ âge : 19
☣ animal virus : renard argenté.
☣ je loge en : F#03.
MessageSujet: Re: Esteban Ibañez. « Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves. » Lun 15 Avr - 17:37

T'es validée, bien entendu. Je déplace tout ça et ... tu peux jouer !! \o/
(Pfuuuh, que je nem ce personnage ♥)


poulpesquement gâtée :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.root-top.com/topsite/forumrpg/in.php?ID=7449
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Esteban Ibañez. « Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves. »

Revenir en haut Aller en bas
 

Esteban Ibañez. « Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Esteban Ibañez. « Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves. »
» La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV]
» Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt (parce qu'ils ont l'eau chaude) (30/01/12 à 9h26)
» L'avenir appartient à ceux qui s'lèvent à l'heure où j'me couche ♦
» L'avenir appartient à ceux qui rêvent trop.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Hikage :: Bureau des Inscriptions :: Fichiers d'inscription :: » Les p'tits papiers-