FAQPortailAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
FAQPortailAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Joyeux noël à tous, faites attention aux chocolats mhuahaha !

Partagez | .
 

 Oh, un Kinder surprise !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Oh, un Kinder surprise ! Lun 9 Juin - 21:34




Oh, un Kinder surprise !


Felix & Anastasia



Au pensionnat, il y avait deux types d'élèves : ceux qui se ruaient pour sortir des salles de cours en premier dès que la sonnerie retentissait, et ceux qui traînaient "encore 5 minutes" et qui généralement sortaient parmi les derniers -pour le peu qu'ils sortaient en même temps que tout le monde. Anastasia faisait parti de ce deuxième groupe. Bien qu'elle n'était pas ce qu'on pourrait appeler une élève studieuse -c'était même tout le contraire, elle sortait toujours en retard de la salle du dernier cours. Et ce fut d'ailleurs le cas pour cette salle-ci, salle du club des Arts. Bien que le club ait terminé sa petite "réunion" hebdomadaire et que tout le monde était déjà probablement rentré chez eux ou dans leur dortoir, la voila qui essayait, peu importe le temps que cela allait lui prendre, de répéter avec la perfection la plus absolue, son acte de théâtre. Elle qui souhaitait faire carrière dans le cinéma, aller à Hollywood et être connue de tous, il était hors de question de ne pas être la numéro 1 dans ce domaine.

De ce fait, bien que les rayons du soleil indiquaient une heure bien tardive, baignant la salle du club d'une couleur orange-rose, on pouvait apercevoir une grande demoiselle aux cheveux de feu, debout au milieu de la salle, répétant encore et encore son texte, et tant pis si sa voix trahissait sa fatigue.  
Plus les heures défilaient, et plus elle s'appropriait son texte, son rôle, qui avait été fait pour elle, elle le savait ! Qui serait mieux qu'elle pour incarner une princesse ? Personne, évidemment.

Ce ne fut que lorsque la rousse marqua une pause pour se rafraîchir la gorge -heureusement que l'eau potable existe !- qu'elle entendit un bruit suspect parvenir de l'armoire qui se trouvait au fond de la salle. Hésitante, elle se mit à farfouiller dans un tiroir pour trouver la clé du cadenas qui maintenait l'armoire fermée, et l'inséra dans la serrure.
Clac. Boom.
Telle ne fut pas sa surprise de voir tomber à ses pieds une jeune garçon au cheveux chatain. Ses yeux verts écarquillés, il lui fallu quelques secondes pour se ressaisir et se pencher vers le "nouveau" venu et lui adresser parole, de son accent révélateur.

"... Depuis combien de temps étais-tu là dedans ? C'est quelqu'un qui t'a enfermé pour te faire une blague ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar

☣ textos envoyés : 171
☣ phikas : 884

Masculin
☣ âge : 19
☣ je loge en : M#05
MessageSujet: Re: Oh, un Kinder surprise ! Lun 9 Juin - 22:41

Comment Felix s'était retrouvé enfermé dans un placard? C'était une bien longue histoire! Tout avait commencé quelques heures auparavant par une journée qui se devait d'être des plus ordinaires. Le jeune homme avait prévu de s'affairer à ses besognes quotidiennes, à savoir écouter tant bien que mal en cours, contenant des soupirs d'ennui. Mais bien entendu, rien ne s'était déroulé selon ses plans parce que la vie n'est pas, fort heureusement ou malheureusement - à vous d'en juger, réglée comme du papier à musique.

A vrai dire, rien ne se passait jamais comme il osait l'espérer dans l'existence de Felix Chester. Véritable marionnette du destin, celui-ci en avait fait jalousement son jouet. Ou plutôt, il était le sujet d'expérimentation fétiche de ses angoisses, qui semblaient mener à l'intérieur de son esprit tortueux une vie propre. Et c'était précisément à l'une de ces inexplicables crises qu'il se trouvait en ce jour soumis.

Tout avait bien commencé pourtant. Les premiers cours de la matinée s'étaient enchaîné sans embûches. Il s'était, comme à son habitude installé dans le fond de la classe, acquiesçant de temps à autre comme pour démontrer à ses professeurs qu'il s'efforçait de répondre à leurs attentes, corrigeant ses intempestifs problèmes de concentration. Mais son esprit, bien entendu, était ailleurs. En marge de ses cahiers, se gaussant de ce que l'arithmétique ou les formules chimiques avaient à lui offrir, il griffonnait des créatures appartenant à des univers et contrées lointaines. Dragons, fées, fantômes étaient ses compagnons d'aventure.

Puis, était arrivé l'heure fatidique du cours d'Allemand. Le cours où tout avait basculé. Sans cérémonie, il s'était affalé, sur le bureau situé dans le coin le plus reculé de la pièce, savamment dissimulé derrière son manuel.

Soudain, le professeur avait appelé:

"Felix Chester? Levez-vous. Veuillez-vous présenter, s'il vous plaît."

Sous le coup de la surprise, il avait tressailli, jetant le livre au visage de son camarade le plus proche. Les joues cramoisies, il s'était exécutée, se frottant l'arrière du crâne. Le coeur battant, il avait fixé longuement ses mains moites avant de bafouiller avec un accent à couper au couteau, devant une assistance hilare:

"Ich...Ich kann nicht!"

Le professeur, interdit, l'avait dévisagé, clignant des yeux. Des élèves difficiles, il en avait rencontré au cours de sa carrière, mais jamais il n'avait observé de comportement aussi atypique. Le regard de trop. Felix avait pris une profonde inspiration et s'était rué à travers la pièce, bousculant chaises et meubles. Il avait claqué la porte derrière lui et, honteux, avait longuement erré dans les couloirs. Il lui fallait un refuge, vite!

A cette heure-ci, la salle d'arts était sans doute inoccupée. A bout de souffle, il s'y était installé un long instant pour se reposer, les pieds sur la table, le coeur tambourinant dans sa poitrine. Reprendre ses esprits, se calmer.

Mais, alors qu'il était enfin parvenu à se détendre, il entendit des bruits de pas qui approchaient. De nombreux bruits de pas. Une réunion! L'estomac noué, Felix comprit qu'il se trouvait en mauvaise posture et qu'il lui fallait encore une fois ruser pour se procurer une autre cachette de fortune.

Son choix se porta sur le placard. Personne n'aurait jamais l'idée de farfouiller dans un placard en pleine réunion. Et ce fut précisément là où commencèrent ses ennuis car ladite réunion s'éternisa. Enfin, on prononça ces quelques mots qui scelleraient son destin pour le reste de la journée: Allez, rangez tout et , n'oubliez pas de fermer les placards!

Fermer les placards? Non! Felix voulut crier mais le brouhaha causé par le chaos des chaises et des tables que l'on déplaçait pour les remettre à leur place couvrit chacune de ses tentatives. Il attendit longuement tri longuement. Son premier réflexe fut d'appeler à l'aider. Or, quand il comprit que tous les couloirs avait été désertés, il s'efforça de prendre son mal en patience, essayant de temps à autre de déverrouiller en vain le loquet du placard. Il frappait parfois d'un coup de pied fébrile dans la porte, fondant l'irréalisable dessein que celle-ci vienne à s'effondrer.

Il sursauta quand enfin une clé tournant dans la serrure vint le délivrer de sa prison. Sous le coup de la surprise, il bascula en avant et s'étala de tout son long face à une jeune fille à la flamboyante chevelure rouge. Il se releva et épousseta ses vêtements couverts de poussière. Puis il déclara enfin dans un gloussement aussi naïf:

" Je dirais approximativement quatre heures! Depuis le cours d'Allemand en fait!"

Felix regretta immédiatement d'avoir ajouté ce détail qui pourrait lui porter préjudice et se plaqua immédiatement une main sur la bouche.


En tout cas, je te remercie. J'ai cru que j'allais passer la nuit là-dedans! Moi c'est Felix, et toi tu es?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Oh, un Kinder surprise ! Mar 10 Juin - 0:41




Oh, un Kinder surprise !


Felix & Anastasia


Ainsi donc il avait été enfermé durant uatres bonnes heures... pauvre garçon. Et Anastasia ne pensait pas cela par ironie, elle le plaignait vraiment. Enfermé quatre heures... Elle avait beaucoup de mal à l'imaginer. Comment pouvait on rester enfermé quatre heures comme ça?
Anastasia dévisagea un moment son petit Kinder surprise, pas si petit que ça d'ailleurs puisqu'il faisait plus ou moins sa taille, alors qu'il s'expliquait quant à ... son domicile provisoire. Un sourire se dessina sur ses lèvres rouges -merci le rouge à lèvres !- tandis qu'il parlait du cours d'Allemand. Encore un qui n'était pas fan de la langue, décidément !
Le prénom du jeune homme tiqua un moment dans sa tête. Décidément, les gens avaient de drôles de noms dans cette école. D'abord Murchadh, qu'elle avait rencontré quelques semaines auparavant alors qu'on voulu lui piquer son sac à main, ensuite lui, Felix, qu'elle a trouvé en ouvrant un placard... Enfin, elle n'avait rien à dire, vu son nom à elle ! Peut-être que sa prochaine rencontre sera moins singulière ?

"Enchantée Felix, moi c'est Anastasia, De Luca. "

Elle lui adressa un sourire poli et sincère après avoir prononcé son prénom dans un italien parfait. Tout en parlant, elle l'avait laissé s'écarter pour pouvoir refermer sagement le placard, avant qu'un autre eut l'idée de s'y cacher aussi pour quelques heures. Une fois la chose faite, elle se posa contre une table, tripotant la clé du placard entre ses mains. D'humeur taquine, elle plaisanta, tout en se passant une mèche de cheveux derrière l'oreille -la vilaine avait glissé devant son visage.

"Et, ça t'arrive souvent de te cacher dans des placards, Félix ?"

Oh oui d'ailleurs, pourquoi s'y était-il mis ? Il n'avait pas répondu à sa première question. Bah, de toute façon, elle le saura bien assez tôt, quitte à le torturer pour lui tirer les vers du nez. Quand Anastasia pose une question, Anastasia obtient une réponse, parole d'Italienne !
Continuant de tripoter la clé dans sa main, la jeune étudiante ne pensa plus à son texte qu'elle avait répété plus tôt. Après tout, elle pouvait bien s'octroyer une petite pause, personne ne lui en voudrait... Même les meilleurs ont droit au repos.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

☣ textos envoyés : 171
☣ phikas : 884

Masculin
☣ âge : 19
☣ je loge en : M#05
MessageSujet: Re: Oh, un Kinder surprise ! Mar 10 Juin - 1:34

Si Felix était atteint de quelques troubles du comportement, c'était encore une chance que la claustrophobie ne le concerne pas! Imaginez une seconde l'attente chaotique et anxiogène qu'aurait constitué pour un claustrophobe de passer une après-midi entière enfermé dans un placard. Le jeune homme avait au moins la vertu d'être patient et l'obligeance de garder son calme en pareille situation. La seule situation, sans doute, où il parvenait à garder son calme.

Cependant, il étouffa un soupir. Passer une si conséquente durée replié sur lui-même dans cette posture inconfortable lui provoquait des courbatures. Il grimaça, s'étira. Décidément, c'était plus contraignant encore qu'un cours de gymnastique, une autre de ses hantises!

Felix détailla discrètement la jeune fille. Pourvu qu'il ne passe pas pour un de ces pervers qui reluquent sans répit les fesses des demoiselles, lui qui ne se comportait jamais de la sorte! A croire que ce pauvre garçon était victime des stéréotypes lié à son genre. Comme si les hommes étaient passaient leur temps à s'interroger à propos de ce genre de choses!
Oh bien sûr, à dix-sept-ans, ce sujet tracassait de toute évidence  Felix, mais il demeurait totalement inconscient de son potentiel de séduction. A supposer qu'il en ait un. Si oui, ce dernier était probablement enfoui au plus profond de lui, dans les méandres de son âme. Là où, comme au coeur de l'épave d'un navire, se cachent les trésors.

Mais il y avait autre chose. Outre la gêne, Felix était également intimidé, impressionné. Cette jeune fille, Anastasia, était, à quelques centimètres près, de la même taille que lui. De plus, elle était sans conteste plus âgée que lui. C'est pourquoi il se devait de lui témoigner du respect. Qui impliquait respect impliquait poursuivre la conversation. Discuter, l'art dans lequel il excellait le moins. Pourtant, Anastasia lui souriait. Un signe qui le poussait à abaisser sa tactique défensive. Les traits du jeune homme s'illuminèrent d'un radieux sourire sincère. Après tout, c'est, en dépit de son étrangeté, ce qu'il avait toujours été: l'incarnation de la joie, de la main tendue, de l'épaule sur laquelle on peut se reposer.

Puis, arriva la question qu'il redoutait tant. Encore une. Une de plus au cours de cette journée où la malchance semblait l'avoir frappé aussi violemment que la foudre. Ca t'arrive souvent de te cacher dans les placards?
Bien plus que de raison. Mais comment pouvait-il décemment l'avouer? Ce serait passer pour un fou allié! Mais d'un autre côté, son honnêteté prenait, comme bien trop souvent, le dessus. Ainsi, il lâcha la première pensée qui lui traversa l'esprit:

" Oh et bien enchanté Anastasia! En fait, ça m'arrive plutôt souvent, c'est au moins la septième fois de ma vie!"

Immédiatement, il détourna le regard, admirant la vue qu'offrait la fenêtre de la salle de classe. Bravo Felix, belle introduction! Bonjour, je suis l'homme qui vit dans les placards, après tout, c'est vrai, comme tous les Britanniques et les enfants du monde, je suis un fan inconditionnel d'Harry Potter alors j'adopte son mode de vie!, fulmina-t-il en son for intérieur, en colère contre lui-même.

Felix ajouta, comme pour assurer qu'il était d'une déconcertante banalité:

" Enfin t'en fais pas, j'ai d'autres passions dans la vie, hein!"


Reculant légèrement, il heurta une table et feignit de ne pas ressentir la douleur causée par un hématome inopiné. Ouch!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Oh, un Kinder surprise ! Mar 10 Juin - 16:53




Oh, un Kinder surprise !


Felix & Anastasia


Un petit rire cristallin s'échappa de la bouche d'Anastasia quelques secondes lorsque le garçon tenta, comme il pu, de s'expliquer sur son habitude des cachettes dans les placards. Non bien sur elle ne se moquait pas de lui, cela ne lui aurait pas traversé l'esprit trente secondes ; Anastasia était une pimbêche, une diva, mais elle n'avait pas de méchanceté en elle. Bon, certes, il lui arrivait quelques fois de cracher son venin... Mais ce n'était jamais elle qui lançait les premières hostilités, promis ! Elle profita du petit instant où Felix détourna les yeux pour regarder par la fenêtre -et d'ailleurs, quelles magnifiques couleurs leur offrait le ciel pour cette fin de journée - pour le détailler un peu mieux. Il faisait pratiquement la même taille qu'elle mais avait un visage plus enfantin... Quel âge pouvait-il avoir ? La jeune fille se posa soudainement la question. Sur le coup, elle lui donnait la quinzaine, ou alors un an de plus, ou deux. Mais pas moins en tout cas, vue la taille qu'il faisait.

" La septième fois quand même, ce n'est pas commun ça. C'est que tu n'aimes pas les droit ouverts, ou trop grands ?"

Curiosité mal placée, bouh la vilaine. Mais pourquoi avait-elle posée cette question ? Ca n'avait aucun sens, et si ça se trouvait, en posant cette question elle avait réveillé en lui un petit coté agneau-pas-sûr-de-lui. Et bien qu'Anastasia était en train de se flageller mentalement pour sa petite bourde, elle ne pouvait retirer ce sourire un peu niais de son visage. Pour tout avouer, il l'intriguait un peu. C'était la première fois qu'elle rencontrait quelqu'un qui était digne de faire l'héritier caché de Harry Potter, à force de se mettre dans les placards comme ça.
Elle se redressa un peu pour se lever et ranger enfin cette clé -la pauvre, qui avait été tripotée pendant de longues minutes- à sa place, tout en lui répondant.

" Ah mais ça je n'en doute pas, cela serait triste de n'avoir que les placards comme unique hobbit... Oh, est-ce que ça va ?"

Elle venait de remarquer qu'il s'était cogné. Décidément, il avait l'air un petit peu maladroit aussi. Anastasia ne put d'ailleurs pas retenir un autre sourire, plutôt amusé cette fois. C'était mignon, un jeune homme de sa taille aussi étourdi et embarrassé face à quelqu'un. Elle n'allait pas le manger en plus, il n'avait rien à craindre d'elle.
Doucement, elle commença à rassembler ses affaires qui trainaient sur un table un peu plus loin. Il commençait vraiment à se faire tard, quelqu'un n'allait surement pas tarder à venir faire un tour dans les salles pour vérifier qu'il n'y avait plus personne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

☣ textos envoyés : 171
☣ phikas : 884

Masculin
☣ âge : 19
☣ je loge en : M#05
MessageSujet: Re: Oh, un Kinder surprise ! Ven 13 Juin - 22:05

Felix se plongea un instant dans ses pensées afin de rassembler ses souvenirs. Aussi loin que sa mémoire remonte, il n'y avait pas de traces d'agoraphobie ou de claustrophobie. Confinés ou larges, les espaces, jamais ne l'avaient angoissé. Dans la solitude d'un placard, il retrouvait le calme, la sérénité, la sécurité. Les vastes étendues, à l'inverse, lui procuraient un sentiment de liberté, l'impression d'être vivant. Mais tout ceci, bien sûr, il ne parvint pas à l'exprimer. Le problème était ailleurs.

" Non, le vrai problème, c'est les gens." bégaya-t-il.

Il regretta immédiatement d'avoir prononcé ces quelques mots. Il baissa la tête, les mains léguèrent crispées. Il masqua en partie son visage au teint de lait teinté de rouge derrière une épaisse mèche de cheveux châtain. Le jeune homme afficha un sourire désolé puis tenta de se rattraper:

" Enfin, surtout les gens et moi, moi et les gens... Enfin tu vois quoi!"

Bien sûr, s'il avait été d'une nature bavarde, Felix aurait pu s'aventurer à relater sa première aventure au coeur d'un placard, cependant c'était là un détail trop personnel. Il ne se livrerait pas facilement, et  Anastasia, malgré sa nature curieuse, l'avait probablement d'ores et déjà deviné.

Pourtant, il s'en souvenait comme si c'était hier.

Oh est-ce que ça va?, lui demanda la jeune fille lorsqu'elle constata qu'il avait malencontreusement heurté la table. Il acquiesça pour signifier que ce n'était rien. Enfin, il essaya vainement de masquer ses airs de chaton apeuré. Pourquoi donc chaque interaction sociale le tétanisait-t-elle à un point tel?

" Oui oui ça va, je suis juste un peu maladroit!"

Sans blague? Ce petit défaut, la demoiselle en avait sans doute pris conscience dès la première seconde de leur conversation.
Felix balaya la salle du regard et, apaisant un instant les tourments qui bouillonnaient dans son esprit, s'assit sur la table, un genou replié sous lui-même.

" J'aime bien cet endroit, je m'y sens un peu comme à la maison."

En effet, l'odeur de la peinture, des pistolets à colle, de la craie et de l'encre, l'incessant fouillis qu'il avait pu observé dissimulé dans les placards, tous ces petits riens lui rappelaient l'atelier de son père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Oh, un Kinder surprise ! Dim 15 Juin - 23:44




Oh, un Kinder surprise !


Felix & Anastasia


Un énième sourire se dessinait lentement sur les lèvres d'Anastasia tandis qu'elle plaçait la sangle de son sac sur son épaule. Bien sur qu'elle voyait de quoi il parlait. Il y avait de ces gens, comme elle, qui étaient tout à fait à l'aise en société, qui faisaient parti de ceux qu'on écoutait lorsqu'ils prenaient la parole. Et puis ceux, comme Felix qui ne désirent qu'une chose lors de gros rassemblements : se cacher dans un trou à souris. Anastasia lâche un petit oui "oui, je vois" tout simple tout en hocha la tête.
Maladroit, ça elle l'avait remarqué, que Felix était maladroit, tout comme elle avait remarqué son côté timide. D'ailleurs, cela lui faisait penser à un petit chiot : à la fois mignon, et à la fois apeuré par tout ce qui bouge, mais qui n'hésite pas à japper un petit coup dès qu'il en a l'occasion.
La jeune femme croisa les bras sous sa poitrine et se remit dans la position dans laquelle elle était, c'est à dire posée contre une table, ne retirant pas son sac de l'épaule. Elle effectua un petit hochement de tête tout en l'écoutant parler, les yeux rivés sur le jeune homme. Elle comprenait parfait ce qu'il voulait dire.

" Oui moi aussi, c'est sans doute ma pièce préférée dans cette école... On s'y sent à l'aise je trouve. En dehors des réunions entre les différentes classes c'est plutôt calme ici, je peux travailler comme je veux sans qu'on vienne me déranger."

Oops. Sur le coup, la rouquine se reprocha cette dernière parole. A cause de cela, il pourrait penser qu'il la dérange, alors que ce n'est pas absolument pas le cas... Et puis de toute façon, n'était-ce pas elle qui l'a dérangé, d'une certaine manière ? Une autre question à noter, sur laquelle elle pourra se torturer les méninges un peu plus tard.

Des bruits de pas la tirèrent de sa réflexion ; quelqu'un venait, très certainement pour verrouiller les salles. Anastasia se redressa et se dirigea vers la porte de la salle du club.

"Continuons de parler ailleurs, dans les jardins par exemple... Sauf si tu ne veux pas, bien sur."

Bah oui tient, peut-être qu'elle le soûlait, après tout ? Même si elle n'était pas la plus pénible des camarades, la jeune femme se doutait bien que parfois, il lui arrivait de prendre trop sur le temps libre des autres. Après être sortie de la pièce, elle sourit à Félix, main sur la poignée de la porte, prête à la fermer.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

☣ textos envoyés : 171
☣ phikas : 884

Masculin
☣ âge : 19
☣ je loge en : M#05
MessageSujet: Re: Oh, un Kinder surprise ! Lun 16 Juin - 0:10

Je vois... Une réponse qu'il avait si souvent entendue. Felix espérait que, cette fois-ci, il s'agissait d'une remarque sincère et non d'une pseudo-compassion. Maintes et maintes fois, parce qu'il paraissait frêle, fragile, les gens l'avaient pris en pitié. Il ne voulait pas de leurs émois, de ces sentiments qu'ils prétendaient éprouver simplement pour se donner bonne conscience.

Oh bien sûr, en apparence, Felix était tout ceci. Un garçon peu sûr de lui qui mettait constamment les pieds dans le plat, bafouillait et rougissait sans relâche...Mais il y avait autre chose. En lui sommeillait une volonté de fer, un lion qui ne demandait qu'à rugir, brimés par son manque de confiance en lui. Ils se réveilleraient un jour, il n'y avait aucun doute! Seul manquait à l'appel l'élément déclencheur. Et son petit doigt lui confiait sincèrement que ce ne serait pas pour tout de suite.

En outre, le regard de la jeune fille rivé sur lui le perturbait. Elle n'était pas méchante, plutôt agréable, au contraire, mais c'était plus fort que lui. Il sentait le rouge picotait ses joues et il fut contraint de prendre une profonde inspiration, de fortement se concentrer pour ne pas détourner les yeux. Pourquoi tant de peine! Elle n'allait pas le manger!

Soudain, la demoiselle ajouta un détail qui le captiva plus que les autres: Pour ne pas qu'on vienne me déranger. C'était précisément ce qu'il ressentait et avait ressenti lorsqu'il s'était réfugié, en trombes, dans cette salle.

Plus détendu, il sourit et approuva:

" Oui, c'est pour ça que j'étais venu ici. Bon évidemment, j'avais pas prévu de me retrouver enfermé! Même si depuis le temps, je devrais avoir l'habitude!

Felix ricana. Il en devenait presque bavard. Soudain, les babillages incessants d'un troupeau d'élève approchant à grands pas de son petit paradis secret interrompit leur conversation. A cet instant précis, le jeune homme n'avait plus qu'une idée en tête: fuir, le plus loin possible.

Néanmoins, Anastasia lui proposa de poursuivre leur conversation au calme. Il en avait très envie mais se trouva, une fois encore, incapable de s'exprimer. Il bredouilla tout d'abord des propos inintelligibles puis, une fois que la jeune fille avait quitté la pièce, la talonna enfin en répliquant:

" Oui bien sûr, avec plaisir!

Après tout, il n'avait que peu d'amis ici. Si Anastasia était venu le délivrer de son placard, peut-être était-ce un signe du destin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Oh, un Kinder surprise !

Revenir en haut Aller en bas
 

Oh, un Kinder surprise !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Patchoo Ork gallery
» [Boutique] Venez chercher vos Kinder Surprise (Egg Move)
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Hikage :: Pensionnat - bloc scolaire :: Salles de clubs :: Club d'Arts-