FAQPortailAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
FAQPortailAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Joyeux noël à tous, faites attention aux chocolats mhuahaha !

Partagez | .
 

 Evelyn, une étudiante (presque) sans histoires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Evelyn, une étudiante (presque) sans histoires Jeu 17 Juil - 22:50

« Evelyn BAYLIN »
"L'amour fraternet est le seul bonheur qui dépasse tout ce qu'on espérait" ― de Sophie Gay.

carte d'identité
# avatar : Shizuku Sango
# p'tit nom : Ev' (Evy par mon grand frère)
# née le : 20/06/95 # et a : 19 ans.
# sexe : Féminin
# orientation sexuelle : Hétérosexuelle - Célibataire

# atteint par le virus : [x] oui [ ] non
# animal virus : Louve blise (oui oui, ça existe! Vous savez, blanche et grise, quoi!) (Leah dans Twilight)

# régime : Externe
# club : Journalisme
# division : 5e année
# façon de travailler : Distraite. Evelyn a bien d'autres choses à penser que les études. Malgré tout, elle veille a être au moins a quinze de moyenne dans chaque matière.

# loisirs : Veiller sur son frère, lecture, équitation
# phobies : Altitude et profondeur (eau)

caractère
Autrefois, j'étais une jeune fille timide, voire même peureuse. J'étais très liée à mon frère et je l'admirais plus que tout au monde. Je l'aimais au point de ne rien désirer d'autre qu'être à ses côtés pour toujours. Lorsque nos parents nous ont quitté, je me suis davantage renfermée sur moi-même et lui, aimant, m'a protégée du mieux qu'il a pu. Peut-être trop. Lorsque le drame est arrivé, j'étais perdue. Je ne savais plus quoi faire, mais le voir sombrer à été un déclic pour moi. Je ne pouvais pas rester si dépendante de lui pour le restant de mes jours. Alors, j'ai décidé d'évoluer, pour lui. Il avait toujours été le grand frère parfait, il fallait que je devienne la petite soeur idéale. Pendant les semaines que j'ai passé à son chevet, j'ai cherché inlassablement celle que je voulais être. Et j'ai trouvé, en regardant mon frère, toutes les qualités que je voulais rassembler en moi.

Je suis extrêmement sensible. Ce que ça représente? Je suis à l'écoute des autres, je suis très patiente et je cherche des solutions pour que tout le monde soit satisfait, sans pour autant me montrer naïve. Mais ça signifie aussi que je me laisse parfois surmonter par des émotions que d'autres qualifieraient d'anodines. L'amnésie de mon frère m'a énormément affectée. Les premiers temps j'ai beaucoup souffert. Mais j'ai appris à vivre avec, et j'ai pensé qu'il serait plus heureux sans avoir sa petite soeur à protéger. J'ai une forte intuition, vous savez? Je sens des choses que d'autres ne perçoivent pas, et mon instinct ne m'a jamais trahie. Je savais qu'il avait besoin d'être loin de moi pour guérir. Même si je doute encore de l'idéal de mes suppositions.

Je suis également déterminée. J'ai des objectifs dans ma vie, et je m'y tiens rigoureusement. Je ne me montrerais jamais agressive, mais je n'hésiterais pas à faire ce qu'il faut pour atteindre les buts que je me suis fixés. Par contraste, je suis une jeune fille d'une douceur infinie. Je sais m'approcher des inconnus avec calme et décontraction, et je feins l'indifférence à la perfection même lorsque je suis tétanisée ou en colère. J'essaie de ne pas montrer mes sentiments, de peur d'être rejetée ou pire, d'y succomber. Je suis également quelqu'un de sage et réfléchi. Je ne cours pas tête baissée vers les ennuis, contrairement à mon frère. Et je me souviens qu'autrefois, j'étais la seule capable de canaliser ses ardeurs. J'ignore ce qu'il en est aujourd'hui pour lui, mais moi j'ai bien changé. Je me demande même s'il reconnaîtrait en moi sa petite soeur, si nous nous recroisions...

Bon, il faut tout de même quelques précisions, non? Je suis une jeune femme timide à souhait, parce qu'on ne se sort pas si facilement d'une enfance en solitaire. Je laisse les gens venir à moi et je les accueille presque à bras ouverts, mais je ne parviens pas encore à ce jour, à approcher les inconnus avec le sourire. D'ailleurs, mon sourire, il n'existe pas ou plus. J'aime beaucoup entendre des plaisanteries et passer du temps avec mes amis, mais je suis plus dans la case "j'observe et je me délecte de leur bonheur" que dans celle des "je m'éclate et je suis la reine du bal". Je m'amuse beaucoup quand je sors avec des copains ou des copines, mais on a tendance à ne pas le voir. Si je passe un bon moment, je serais derrière les autres à les regarder s'amuser et je me régalerais de leurs jeux entre eux. Si je m'ennuie, je me mettrais à l'écart et je tirerais une tronche de six pieds de long. Effectivement, il n'y a pas grande nuance entre ces deux comportements, mais lorsque vous apprendrez à me connaître, vous saurez les différencier.

Je suis également une grande froussarde, au fond. Je fais semblant, devant le monde, d'être une femme forte et prête à tout, mais j'ai tellement eu l'habitude, enfant, de me cacher derrière mon frère, que ce trait de caractère à tendance à reprendre le dessus en cas de situation inconnue. Et je pense que si Adam était toujours près de moi, je me réfugierais volontiers entre ses puissants bras, tout contre son torse saillant.

physique
Je suis une jeune femme relativement ordinaire, je n'ai rien de particulièrement exceptionnel. Je mesure un mètre soixante-quinze, je suis élancée et plutôt fine physiquement. Grâce à mon ossature légère, je suis très endurante et je cours plutôt vite. J'ai des cheveux très long, qui me tombe jusqu'aux reins. On dit de moi que je suis gracieuse, mais je ne suis pas suffisamment ouverte sur ma personne pour m'en rendre compte moi-même. Il parait que j'ai des courbes délicates, là où il faut, et que je suis agréable à regarder. En revanche, mon visage depuis la perte de ma seule famille, n'est plus celui de mon enfance.

Autrefois, j'étais une enfant minuscule qui se cachait sans cesse derrière son frère et qui serrait fort ses doigts pour ne pas le perdre et se retrouver seule dans la foule. Je souriais à chaque fois qu'il me regardait, et je riais aux éclats sans qu'il n'ait besoin de faire grand chose. S'il me souriait simplement, je le lui rendais en lui montrant fièrement toutes mes dents et en plissant les yeux de bonheur. S'il me prenait dans ses bras pour me faire faire l'avion, j'éclatais de rire, incapable de m'arrêter avant de nombreuses minutes.

Aujourd'hui, tout ça à changé. Je ne suis plus cette enfant rêveuse. D'abord, j'ai beaucoup grandis.  Je me suis grandement affinée, mais ma poitrine s'est considérablement peu développée. Mon visage s'est refermé, et je ne suis plus capable de sourire, même lorsqu'une situation m'amuse ou me rend heureuse. Lorsque quelque chose me fait me sentir bien, je pense malgré moi à mon frère qui n'aura peut-être plus le loisirs de se souvenir, et je suis triste à nouveau, sans vraiment le vouloir.

Mon regard argenté reflète ma vie passée, tout autant que ma joie de vivre actuelle. Je me suis également,à une époque, teint les cheveux en gris, cette couleur si triste et en même temps pleine d'espoir. En fait, je suis en permanence partagée entre me cacher dans le passé et souffrir de ma solitude, et vivre chaque jour comme le dernier pour profiter de la vie en hommage à mon frère qui semble si perdu dans un monde qu'autrefois il dominait pour moi.

histoire
Mon nom est Evelyn, et voici mon histoire. Ou plutôt, celle de deux enfants que le Destin sépara.

Il faut savoir que j'ai grandis dans une famille ordinaire. Cadette de deux ans, j'ai aimé mon grand frère plus que tout au monde. Plutôt que de haïr l'enfant qui venait accaparer l'attention de ses parents, Adam a très tôt commencé à me protéger du monde entier, parfois même un peu trop. Possessif à l'extrême, dès qu'il en a été capable il a développé une haine inconsidérée envers tous ceux qui voulaient lui enlever sa petite soeur, c'est à dire tous ceux qui osaient s'approcher de moi ou même me regarder. Lorsque j'ai eu l'âge d'entrer à l'école pour rejoindre mon frère, il est devenu plus violent encore qu'auparavant. Tout était prétexte à se battre pour moi, et personne n'osait contester les ordres de mon grand frère. Je restais donc près de lui, seule propriétaire de toute son attention, et nous jouions seulement à deux.

Cette isolation forcée par Adam ne m'a jamais posé problème, puisque je n'avais connu que ça. Mais elle posait problème à tous les adultes qui nous entouraient. Alors, l'année suivante, Adam a dû rejoindre un pensionnat loin de moi, où les règles étaient strictes et où les retours à la maison n'avaient lieu que quatre semaines par an, deux à noël et deux en été. Nous avons grandis ainsi, loin l'un de l'autre, communiquant par lettres et nous aimant passionnément par correspondance. Mais quelques années plus tard, lorsque j'eu atteint seize ans, nos parents perdirent la vie dans un accident de voiture. L'histoire banale, malheureusement. Mon frère, majeur, rentra immédiatement à la maison pour s'occuper de moi. Mais malgré son âge, les services sociaux le jugèrent trop immature pour s'occuper d'une enfant de seize ans. Nous n'étions pas d'accord, évidemment, mais nous n'avions pas le choix.

J'ai donc passé deux années supplémentaires loin de mon tant aimé grand frère. Mais cette fois, il vivait près de moi. Il avait trouvé un travail près de ma famille adoptive, et nous passions tout notre temps ensemble à condition bien sûr, que j'obtienne les résultats escomptés dans mes études. Mais cela ne dura que quelques mois. l'hiver qui suivit, lorsqu’Adam passa noël à la maison, nous sommes partis profiter des cadeaux que nous nous étions fait : des patins à glace. Nous avons passé l'après-midi ensemble, à rire et à tomber l'un auprès de l'autre sur le lac gelé. Et puis, des élèves de ma classe sont arrivés. Une bande de garçons qui se plaisaient à me persécuter parce que je restais seule sans arrêt et que je parlais aux nuages en imaginant que mon frère m'entendrait. Je n'ai jamais parlé de tout ça à Adam, je savais qu'il réagirait très mal à ces persécutions que je subissais.

Ce soir-là, ils sont venus à cinq dans l'idée de continuer leur jeu stupide. Mais mon frère n'était pas de cet avis. Ils ne le connaissaient pas, alors ils l'ont cherché. Je pense qu'ils le regrettent encore aujourd'hui. Mais Adam n'est pas sorti indemne de cette mésaventure. Par ma faute, il a écopé de blessures à l'arme blanche, sans gravité certes, mais elles restent des blessures dont je suis responsable. Et il est tombé dans le coma durant de longues semaines. Mue par l'adrénaline ce soir-là, j'ai pu le traîner jusqu'au bâtiment délabré qui lui servait de repère, parce qu'il n'avait pas de logement. Pendant des semaines, j'ai veillé sur mon frère sans jamais m'arrêter. Et puis un jour, il a rouvert les yeux. Pleine d'espoir, je me souviens avoir caressé délicatement sa joue. Mais là, il m'a demandé qui j'étais, et a sombré de nouveau dans l'inconscience. Ce jour-là, j'ai pensé que vivre loin de moi l'empêcherait de se mettre en danger à nouveau pour me protéger. Alors lorsqu'il a reprit conscience la fois suivante, je me suis contentée de disparaître de sa vue, me contentant de veiller sur lui en secret.

Durant trois longues années, je l'ai suivi partout où il allait, m'assurant qu'il se portait bien et espérant, priant pour qu'il se souvienne de moi. Aujourd'hui, j'ai découvert qu'il avait des flash-back de notre passé depuis quelques mois. Alors j'ai décidé de réapparaître lentement dans sa vie, parce que mon existence sans lui est vide de sens. J'ai donc intégré le Pensionnat Hikage pour suivre mon frère, continuer à veiller sur lui à distance et croiser les doigts puissamment pour qu'un jour, il se souvienne de moi.

préférences
# couleur : Le vert
# chiffre : Le 2
# animal : La biche

# nourriture : La salade de fruits
# boisson : Le jus multifruit
# objet : Un Piano
# lieu : Au pied d'un arbre

# sport : L'équitation
# linge : Le pull Brooklyn nike de mon frère
# style musical : Seulement les morceaux de mon frère
# matière scolaire : Littérature, phylosophie
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

« Derrière l'écran »
bouyatchaka o/
Je m'appelle Evelyn mais on me surnomme River'. Ma date de naissance, c'est le 17/05/94, ce qui fait que j'ai 20 ans.
Deuxième compte de Adam Baylin.

# je suis arrivé/e sur le forum en 2013, il me semble
# je le trouve : fantastable, formidique!! Gné? C'est pas ça qu'on dit?

# les cookies ? si j'aime ça ? Nan. mignon
# petit mot pour la fin : Miom miom miom *mange tous les cookies*



Dernière édition par Evelyn Baylin le Ven 18 Juil - 16:05, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

☣ textos envoyés : 176
☣ phikas : 641

Masculin
☣ âge : 19
☣ animal virus : Renard Blanc
☣ je loge en : M#03
MessageSujet: Re: Evelyn, une étudiante (presque) sans histoires Jeu 17 Juil - 22:58

Elle est là ! Enfin arrivée !

*applaudit*

En avant les RP ! Mon petit Heto veut la connaitre 8D Elle est cooooooool !!! Juste parce qu'elle est jolie ahahaha


Merci les amis <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Evelyn, une étudiante (presque) sans histoires Jeu 17 Juil - 23:00

XDDD

Merci petit Heto ♥
Tu veux la rencontrer? Hm... Avant ou après avoir poignardé son frère, l'être le plus cher à son coeur? //SBAFF//
Revenir en haut Aller en bas
avatar

☣ textos envoyés : 176
☣ phikas : 641

Masculin
☣ âge : 19
☣ animal virus : Renard Blanc
☣ je loge en : M#03
MessageSujet: Re: Evelyn, une étudiante (presque) sans histoires Jeu 17 Juil - 23:21

Bwarf, Heto est pas du genre à flipper pour une belle demoiselle, même meurtrière ~

Aller aller ! On discute pas ! Mon petit renard blanc n'attendra pas longtemps !!
C'est qu'on est impatient chez les Azeka mwehehehe ! Bref, ta perso est géniale, donc j'aimerais EXIGE un RP avec elle


Merci les amis <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☣ textos envoyés : 172
☣ phikas : 405

Masculin
☣ âge : 22
☣ animal virus : Lapin bélier
☣ je loge en : M#01
MessageSujet: Re: Evelyn, une étudiante (presque) sans histoires Jeu 17 Juil - 23:27

Allez vous amuser les louveteaux, mademoiselle est validée o/ A par si quelqu'un a une objection.



De la part de Hoshi <3
Spoiler:
 


Jeni <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Evelyn, une étudiante (presque) sans histoires Jeu 17 Juil - 23:47

Kioul *o* Merci Sato :courtpartoutenmodelouveteau:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

☣ textos envoyés : 171
☣ phikas : 884

Masculin
☣ âge : 20
☣ je loge en : M#05
MessageSujet: Re: Evelyn, une étudiante (presque) sans histoires Ven 18 Juil - 0:32

Re bienvenu(e)! :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Evelyn, une étudiante (presque) sans histoires Ven 18 Juil - 14:26

Merci Felix 8D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Evelyn, une étudiante (presque) sans histoires

Revenir en haut Aller en bas
 

Evelyn, une étudiante (presque) sans histoires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Evelyn, une étudiante (presque) sans histoires
» 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...
» Journal d'une étudiante... presque normal
» Alexander Hurata, un simple majordome...Peut-être sans histoires ? [En cour]
» Je suis Ariel, mais sans la queue.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Hikage :: Bureau des Inscriptions :: Fichiers d'inscription :: » Les p'tits papiers-